+33 6 11 89 54 39

Experte en Transformation, Engagement & Performance

Transformer et se transformer : une audace plutôt féminine ?

Femme

Si je vous dis Réinventons l’entreprise, à quoi pensez-vous immédiatement ? Digitalisation ? Nouvelle organisation de travail ? Bien-être ?

Au fil de mes recherches lors de l’écriture de mon dernier ouvrage Réenchanter le travail, c’est possible ! la place des femmes dans cette mue m’est apparue comme une évidence. Porté par des femmes convaincues, le leadership qu’elles incarnent et ressentent comme positif peut inspirer et entrainer d’autres modalités d’exercice du pouvoir en entreprise ! Les femmes ont, comme j’aime à le dire si souvent en forme de provocation, un métro d’avance et non de retard. Et voici pourquoi.

Un travail de recherche mené par Catherine Voynnet-Fourboul, maitresse de conférences à la Sorbonne, met en effet en exergue les différences de souplesse mentale entre les hommes et femmes dirigeants sur la question des modalités d’exercice du leadership en France. Ce dernier, qui comprend cette capacité à inspirer le désir d’avenir d’un collectif et à fédérer les initiatives, est au cœur de toute transformation.

Les dirigeantes "éveillées"

Les dirigeantes, conclut cette étude, sont plus à même de s’ouvrir et d’expérimenter de nouvelles pratiques car elles investissent déjà ̀ très largement le champ du développement personnel, facteur de croissance psychologique. Les neuroscientifiques, quant à eux, parlent de zones cérébrales féminines plus réceptives à la générosité ́, qui favoriseraient des comportements plus altruistes. Des travaux mettent également en exergue la prépondérance de valeurs telles que la coopération, l’attention aux équilibres de vie, la sensibilité ́ aux émotions et l’approche managériale par le care (l’éthique du care trouve son origine dans la pensée féministe), chez les femmes en général. De quoi nourrir la réflexion sur l’absolue nécessité ́ de repenser les modalités d’exercice du leadership en France afin de revitaliser l’entreprise.

Du côté des dirigeants masculins, des questions se posent

Ils semblent en effet avoir plus de mal à s’ouvrir aux dimensions humaines et émotionnelles. Le psychanalyste C. G. Jung l’explique au regard de leur dynamique de croissance psychologique. Rares à intégrer le processus intrapsychique de « l’intuition introvertie » (travail intérieur de connaissance et développement de soi), nombre d’entre eux s’attardent dans un cadre mental de type « Pensée» ultra-valorisé par l’éducation mais aussi les stéréotypes pesant sur leur genre(2). Les attentes d’« affirmation de soi » et de « certitudes » qui pèsent sur eux ne facilitent pas l’autoquestionnement. La culture française portant aux nues héroïsme, compétition et réussite individuelle, parachève ce tableau, dessinant sous nos yeux un monde managérial très éloigné des aspirations des jeunes générations et des nouvelles valeurs germant dans notre société.

Toutes les cartes sont dans nos mains

Cela dit, toutes les cartes sont dans nos mains ? ! Car il s’agit de culture et d’apprentissages, parce que notre cerveau est éminemment plastique et modelable au grès de nos expériences, tous les espoirs sont permis pour les femmes comme pour les hommes soucieux de travailler à leur transformation. Réenchanter le travail, c’est possible !

Au début du monde, après avoir créé l’homme, les dieux se dirent : « Où allons-nous cacher le sens de ce que nous avons fait ? Car s’il est visible, l’homme le connaîtra, et il deviendra notre égal ».

L’un dit : « Cachons-le au plus haut d’une montagne ».

« Mais non, l’homme est trop aventureux, il regardera comment font les oiseaux et il volera au sommet de la montagne ».

« Alors » dit un autre « cachons-le au fond des océans. ».

« Mais non, l’homme observera les poissons et explorera le fond des mers ».

Un long silence s’ensuivit. Alors le plus ancien et le plus expérimenté  des dieux dit : « Si vous voulez que l’homme ne trouve pas le sens de l’univers, enfouissez-le dans l’endroit le plus proche de lui où il ne pensera jamais à ̀ regarder : son cœur ».

Et depuis ce temps, les dieux attendent que les hommes deviennent leurs égaux. (2)

Sources :

L’ouvrage d’Isabelle Deprez – Réenchanter le travail, c’est possible ! 2018

(1) Catherine voynnet-FourbouL – La spiritualité ́ des dirigeants en situation de passage de leadership – Management Prospective Ed. | Management & Avenir- 2011/8 – n° 48 pages 202 à 220

(2) Pierre Cauvin Consultant en management & Geneviève Cailloux Consultante et thérapeute– Deviens qui tu es. Edition Le Souffle d’Or. Avril 2004.

Une saine lecture sur le leadership : https://www.hbrfrance.fr/magazine/2020/03/29347-decouvrir-son-leadership-authentique/

Une vidéo à revoir : Accepter la grande aventure d'être soi


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.