Pour réussir vos transformations !

Entretien avec Isabelle Deprez, fondatrice et dirigeante d’Isabelle Deprez Solutions


327 vues

 

Entretien avec Isabelle Deprez, fondatrice et dirigeante d’Isabelle Deprez Solutions. Elle est également conférencière et coach renommée. Spécialisée dans le leadership et la diversité des genres, son expertise porte sur la transformation humaine et organisationnelle. Elle accompagne de nombreuses entreprises et institutions dans le développement professionnel de leurs équipes.

 

Isabelle Deprez

Isabelle Deprez, en quelques mots dites-nous qui vous êtes.

Je suis une femme, une amie, une mère et une entrepreneure de l’Humain avec une énergie de jeune fille ! Mes amis diraient un roc, une ancre dans les tempêtes. Si je n’avais pas été une Entrepreneure de l’Humain, j’aurais été une turbulente chercheuse.


Enfant déjà, je voulais tout comprendre et transformer le monde. J’adorais la science-fiction, la biologie, je voulais faire avancer la science, investiguer comme grand reporter, explorer comme cosmonaute… Je suis allée très vite dans mes études scientifiques, il me fallait agir.

Ce qui se passait dans le monde, l’injustice et les guerres, me transperçait jusqu’aux larmes. C’est toujours le cas, même si j’ai appris à mieux me canaliser.

 

L’action est au coeur de vos valeurs…


Oui, et c’est grâce à ma seconde partie d’exploration dans les Sciences Économiques puis Humaines, que j’ai mieux compris comment agir efficacement.
Le puzzle du fonctionnement humain étant au clair pour moi, je sens que je peux vraiment apporter des clés pour aider aux transformations en profondeur.

 

Parlez-nous de la raison d’être d’Isabelle Deprez Solutions.


Pour être alignée avec mes valeurs et avec ce qui me semble vital – la transformation Humaine- j’ai choisi la liberté qu’offre l'entrepreneuriat. Ainsi je peux choisir mon cap et déployer des solutions.


Dans ce cap, je fais CONVERGER  2 chantiers majeurs de transformation : celui de la Mixité Femme -Homme et celle des pratiques de Leadership.


En effet, quand on fait de la recherche sur le féminin comme moi depuis plus de 12 ans, on arrive à la conclusion que c’est LE SOCLE sur lequel repose notre avenir à tous.

Soit nous arrivons à faire bouger les lignes, soit nous allons dans le mur collectivement.
Voilà pourquoi j’ai clarifié ma démarche en scindant les services d’Isabelle Deprez Solutions en 2 accélérateurs.

 

De la témérité…à l’audace…

 

Quand j’ai commencé à échapper à mes peurs, celles de « manquer » d’argent, d’amour, de confiance en moi etc., j’ai tâtonné pour construire ma propre voie et agir sur la société.
Cela n’a pas été facile au début, j’ai erré quelques temps : présidence d’association, candidatures en politique etc.


Avec le recul, cela m’a permis de beaucoup apprendre sur moi et le fonctionnement de la société. Je me suis transformée grâce à ce vécu et la témérité a laissé place à l’audace ! D’ailleurs, ma devise est : c’est possible !

C’est pourquoi, j’ai créé ID Solutions :  pour faire mieux comprendre à mes partenaires ce qu’il était possible d’apporter via mon entreprise : des solutions à leurs projets de transformation. Aujourd’hui nos solutions s’adressent aux entreprises, aux institutions et à toute organisation désireuse de progresser sur ces 2 axes : la mixité Femmes - Hommes et la transformation des pratiques de leadership.

Isabelle Deprez Solutions ce sont aussi 3 ouvrages, et plus de 10000 personnes touchées via mes conférences, les webinaires, les formations et le coaching.

 

Quelles sont vos fiertés ?
 

Il y en a plusieurs. Mes 3 enfants. D’autre part, le fait d’avoir appris comment être heureuse malgré tous ces chaos dans le monde. Je suis fière des personnes que j’accompagne et qui réussissent leur challenges. Et puis…je suis aussi heureuse d’avoir osé, en tant que femme, jeune, à me lancer deux défis en politique.

Et enfin, d’avoir osé, et réussi à faire ouvrir un programme de développement des femmes à ESCP Business School, puis à donner une impulsion à l’ENA, et même à trouver des points de convergence chez BPI France.


Rien n’est jamais acquis, il faut parfois trouver d’autres voies, mais je suis fière d’avoir surmonté des obstacles que vous auriez même du mal à imaginer.

Le TedX Le leadership a-t-il un sexe ? La toute 1ère prise de parole d'Isabelle Deprez

video-play-icon

Et quels ont été vos plus grands challenges ?

Moi, et ma sensibilité tout d’abord ! Et puis ensuite parvenir à mettre en forme, en projets et en actions ces élans intérieurs, faits de visions, de ressentis et d’énergie qui me traversent avec une intensité incroyable !
Aujourd’hui, le challenge majeur est celui des moyens pour me déployer plus massivement. J’y travaille.

 

Quels sont les grands enjeux actuels pour la mixité, et pour le leadership ?

 

Ne pas être éclipsés face à la juste inquiétude environnementale, car tout est lié. Il faut comprendre que la question environnementale ne se règlera pas sans changement majeur de comportements et notamment de ceux qui pilotent au niveau politique, institutionnel et en entreprise.
L’arrivée des femmes et de nouvelles pratiques de leadership transforment la manière dont cet enjeu est traité. Les recherches le démontrent : moins de comportements non éthiques, moins de fraudes, moins de performance de court terme et plus d’attention à la RSE sous les angles environnementaux et sociétaux.

Et puis, il y a bien sûr aussi la question des secteurs d’activité genrés et le faible niveau de rémunération de ceux privilégiés par les femmes.

S’y ajoutent les difficultés d’intégration et de fidélisation dans les secteurs traditionnellement masculins (BTP, Tech, Industrie). Les solutions que nous proposons permettent d’avancer concrètement sur cet enjeu notamment et d’amener des propositions d’actions.

 

Comment faire alors pour changer les pratiques de leadership ?

 

Ce qui est difficile à faire comprendre c’est que  la mixité est un sujet de fond, et surtout de transformation de l’entreprise.  L’exemplarité de l’encadrement est au coeur de toute mutation et les pratiques réelles de leadership sont l’une des clés de cette mue tant attendue.
La sensibilisation, comme par exemple une intervention courte sur les stéréotypes, c’est bien, mais cela ne suffit pas à changer la donne : c’est la réalité des pratiques dans l’entreprise, via par exemple les processus de recrutement, d’évaluation, les valeurs incarnées dans le management/leadership, les actions Rh etc., qui sont le coeur de la transformation. Tous ces leviers conditionnent les comportements individuels au sein de l’entreprise. C’est le vécu sur le terrain qui crée un terreau propice ou non.

Si l’organisation n’agit pas sur ces leviers, sexisme, désengagement, départ des talents féminins, faible attractivité employeur etc., iront en s’amplifiant.

 

Dans ce contexte, comment convaincre les organisations ?

 

Les PME,  les grandes entreprises et les institutions sont toutes concernées par cet enjeu. Le cadre légal se renforce en sus et met les organisations au pied du mur sous peine de sanctions de plus en plus lourdes ou de risques d’image significatif ( Index Egalité, loi Rixain, critères ESG/RSE, soutien des collectivités territoriales, accès aux marchés publics…).

Au sein des équipes, l’égalité professionnelle est bien sûr un facteur de performance, d’innovation et d’attractivité. Les entreprises ont besoin de cette attractivité pour recruter les jeunes talents notamment et répondre aux exigences légales en matière de mixité. D’ailleurs, les organisations dont la Direction est mixte, présentent de meilleures performances financières.

Il est impératif pour les entreprises de démontrer leur engagement en faveur de l'égalité professionnelle.

Ses écrits

Comment envisagez-vous les années à venir pour Isabelle Deprez Solutions ?

Je souhaite déployer les 2 accélérateurs : Mixité et Leadership, en m’adossant aux partenaires qui ont compris ces deux enjeux majeurs, car tout est lié. Il me faut aller plus vite, plus loin, plus massivement.

J’ai d’ailleurs déjà écrit ma feuille de route il y a plus de 10 ans à la Conférence des Grandes Ecoles. Où l’on me posait cette question : 

 

« Quelle organisation aimeriez-vous diriger et pourquoi ? Si vous aviez les rênes de ce pouvoir, quelles seraient vos cinq premières initiatives ?

L’École des femmes, parce qu’il est temps ! et que plus de féminin dans l’humanité passe par plus de femmes partout dans la société. Et, autour, créer un cluster via cinq initiatives fortes :

  • le Labo du pouvoir : un centre de recherches pluridisciplinaires sur le leadership ;
  • le Soft power : un multiplexe multimédias (web, etc …) pour médiatiser et vulgariser les expériences, les travaux, les avancées et influer sur la société ;
  • la Fabrique des héroïnes : des scripts, des vidéastes, des rédacteurs, des historiens, des artistes pour réécrire l’histoire avec toutes ses femmes remarquables, réécrire les livres, les contes, les jeux vidéos, les ouvrages de management etc. et superviser ce qui est dit, écrit, créé, peint …partout ;
  • la Planetfemmes : pour fédérer les réseaux féminins ;
  • l’Open Out Center : espace de ressources, d’échanges et de sensibilisation pour dirigeants, journalistes, enseignants, formateurs etc. afin de les aider à déconstruire leurs croyances. 

 

Et si vous deviez formuler un vœu….

 

Mon souhait serait que ce court extrait de mon interview auprès de la Conférence des Grandes Ecoles soit totalement dépassé par une Nouvelle Réalité plus JUSTE :


« Comment expliqueriez-vous à des enfants de dix ans le mécanisme des stéréotypes ?

Maman, quand je serai grande, je pourrai devenir présidente ?

  • Ma fille, on ne naît par présidente on le devient.
  • Bonne à l’école tu seras
  • Tes professeurs tu respecteras
  • Avec tes copines, tu papoteras
  • Sage à la maison tu seras
  • À la grande école, tu brilleras
  • Dans l’entreprise tu performeras
  • Des enfants et un mari tu auras
  • Tes rêves tu rangeras
  • Présidente des mamans d’élèves tu seras

Maman, quand je serai grand, je pourrai devenir président ?

  • Mon fils, on ne naît pas président on le devient.
  • Éveillé, bagarreur et en bandes tu seras
  • Tes professeurs tu affronteras
  • Turbulent à la maison tu seras
  • Avec tes copains tu te bagarreras
  • Avec maman, tu partageras
  • Papa tu affronteras
  • À la grande école tu t’affirmeras
  • Dans l’entreprise, tu « compétitiveras », tu t’afficheras et tu recréeras des bandes
  • Au golf tu iras
  • Tes rêves tu te les autoriseras
  • Président de ton projet tu deviendras

Mais maman, je suis triste, c’est président, dans ton cœur surtout, que je voudrais rester… »

 

Comment faites-vous pour gérer votre équilibre pro/perso ?


J’y parviens tant bien que mal, car je me déplace beaucoup dans la France entière et parfois aussi à l’international. Alors, je m’accorde des plaisirs réguliers : le chocolat et la gastronomie. Et quand j’ai mauvaise conscience ou lorsque je suis un peu stressée, je cours. Si vous voyez une sportive en herbe, qui tente de s’accrocher au 3ème km, dans le parc à Bordeaux, il se pourrait que ce soit moi !

Quels conseils donneriez-vous aux femmes qui souhaitent accéder à des postes de leaders, de dirigeants ?

  • Choisissez bien votre conjoint,
     
  • Identifiez les entreprises women friendly ou créez la vôtre,
     
  • Réfléchissez et agissez en stratège,
     
  • Accordez-vous le droit à l’erreur et apprenez en osant,
  • Gérez vos ressources : compétences, argent, santé, bien-être etc.
     
  • Faites savoir que vous voulez passer aux commandes !
     
  • Entourez-vous : coach, groupe de soutien, formez-vous et/ou soyez mentoré car tout cela permet d’accélérer !

Et si rien ne bouge en interne, sortez de ce qui s’apparente au confort … pour vous accomplir vraiment !

Accepter la grande aventure d'être soi : une conférence inspirante par Isabelle Deprez

video-play-icon

Pour finir, quelles inspirations, quelles personnalités vous ont inspiré et vous inspirent encore ?

Spontanément, il y a Nelson Mandela pour sa capacité de transcendance et son humilité. Marie Curie également, 1ère femme à recevoir le Prix Nobel, grande chercheuse qui a su dépasser les obstacles grâce à sa passion et à sa détermination.

Et puis, plus proches de moi, mes deux anges protecteurs qui nous ont quittés : ma grand-mère, forte personnalité, femme de cœur et femme du Nord, communiste convaincue. Elle faisait des ménages de nuit.

Et ma marraine, remarquable d’intelligence, enfant abandonné par sa propre famille, adoptée aux côtés de ma grand-mère dans cette famille ouvrière de 6 enfants.

Mes racines familiales m’ont appris la simplicité, la dureté parfois de la vie et l’amour.


Lire les commentaires (0)

Articles similaires


Soyez le premier à réagir

Ne sera pas publié

Envoyé !

Derniers articles

À la une

Formation : Mentorat en entreprise pour accélérer la mixité

07 Juin 2024

Pourquoi du mentorat spécifique pour booster la carrière des femmes en entreprise ?
Le mentorat est un complément utile et pertinent à la formation professi...

À la une

Formation : Déjouer les stéréotypes

24 Mai 2024

Un e-learning pour déjouer les stéréotypes F-H

Parce que vous nous sollicitez très souvent sur la thématique des stéréotypes de genre, nous  bâtissons actu...

À la une

Comment sensibiliser à l'égalité professionnelle et à la mixité hommes-femmes en entreprise

07 Mai 2024

Sensibiliser à la mixité est crucial
La sensibilisation à la mixité et à l'égalité professionnelle n'est pas juste une question de justice sociale ; elle es...

Catégories

Création et référencement du site par Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.