Pour réussir vos transformations !

Comment renforcer attractivité et fidélisation


134 vues

Comment renforcer l'attractivité et la fidélisation d'un coup de baguette magique ! C'est une boutade vous dites-vous ? Pas forcément...

Laissez-moi vous initier à la magie de la nature et tout d'abord aux merveilles des réseaux mycéliens, ces architectes souterrains de la forêt.

La nature nous montre la voie

reseaux-sous-terrainsattractivité-fidelisation
Production DALL.E

Des chercheurs canadiens(*) ont en effet mis en lumière comment, dans une parcelle forestière, 67 arbres s'entraidaient et communiquaient via ce type de réseaux appelés mycéliens. Ils ont découvert qu'ils permettent non seulement un échange de nutriments mais aussi un dialogue mystérieux, où les plantes  dont les champignons, s'avertissent mutuellement des dangers, comme la présence d'un pathogène, et réagissent en conséquence. Ces réseaux composés de mycéliums, un ensemble complexe de filaments qui orchestrent les interactions entre les plantes et les champignons, forment le socle de la vie forestière. Bien que cachés à nos yeux, ils jouent un rôle vital dans la croissance et la survie de tout l'écosystème.

La nature nous indiquerait-elle la voie à suivre ?

Car, à y regarder de plus près, lorsque nous mentionnons les enjeux d'attractivité et fidélisation, n'est-il pas question finalement de donner envie à des parties prenantes internes (collaborateurs) et externes (futurs collaborateurs, partenaires potentiels) de nous rejoindre ou de rester parmi nous ? 

Et quoi de mieux qu'un écosystème robuste et durable, respectueux des interactions et de la croissance de chacune des parties impliquées,  pour stimuler ce désir ?

La forêt n'est rien sans ces réseaux d'interactions multiples, elle meure. Et inversement, ces réseaux ne se développent que si la forêt, par ses cycles, déposent les nutriments qui les nourrissent. 

Un monde parfait où chaque plante vit en symbiose avec les autres ?

Un monde parfait où chaque plante vit en symbiose ou synergie avec les autres ? Pas vraiment. A l'image d'une entreprise, d'une communauté, d'un territoire qu'elle qu'en soit la taille, l'harmonie paisible est rarement la norme. Et d'ailleurs est-ce pertinent ? Car que nous apprend à nouveau la nature ?

Dans un écosystème naturel, les différents types de plantes sont en relation. Ces relations peuvent être multiples, selon les types de plantes. Certaines sont en symbiose, d'autres en pure synergie, d'autres en compétition. Cette diversité de relations contribue aussi à la résilience et à la survie de écosystème naturel, au travers d'un équilibre dynamique. 

C'est donc bien cette effervescence de liens, qui stimulent et poussent à l'adaptation, qui permet la robustesse de l'écosystème et donc la survie de ses différentes composantes

Cette perspective remet en cause beaucoup de politiques menées jusque là

Cette perspective remet en cause beaucoup de politiques menées jusque là. 

Des entreprises ont en effet, par le passé, et certaines encore aujourd'hui, fait focus exclusivement sur les "talents" et les bonus individuels,  oubliant les réseaux de compétences internes ou externes contribuant à la réussite et la survie de l'ensemble. Cette attention soutenue à la captation de talents sans tenir compte de l'impact sur la dynamique humaine globale, est à l'image d'un écosystème qui privilégierait l'arbre sans ses réseaux mycéliens. A une différence cependant, l'arbre a des racines, le talent est souvent mobile et se laisse porter par les vents de sa propre destinée, au grand désespoir des DRH ! Mais peut-on lui reprocher d'avoir sa propre dynamique dans un écosystème qui n'en n'est finalement pas un et dont la résilience est largement compromise ? 

A l'échelle d'un territoire, de la même manière, clusters, gazelles, entreprises à forte croissance, rendent vulnérables des ères géographies significatives en cas de retournement économique, de délocalisation, de nouvelle orientation technologique etc.

Les transformations du monde agricole poussées par l'optimisation pour rester compétitifs internationalement, fragilisent les sols, créant des écosystèmes potentiellement à multiples problèmes pour les habitants et la faune. L'oubli dans le modèle économique qui leur est proposé, de leur mission de service public, par la préservation écologique et alimentaire du territoire en est une autre illustration.

Mêmes stratégies, mêmes effets...

Diversité de l'écosystème et interdépendance font la résilience.

Attractivité et fidélisation, sont sur un bateau...

Attractivité et fidélisation, sont sur un bateau...
Je ne pousserai pas la plaisanterie , et l'analogie jusque là, mais en y réfléchissant pourtant, nous sommes au coeur de notre sujet.
Nous séparons les choses afin de les "décomplexifier" ! Je pense personnellement que nous commettons une erreur.

Nous ne pouvons séparer l'attractivité, de la fidélisation, comme nous ne pouvons exclure ni le bateau, ni la mer de notre raisonnement. C'est challengeant, mais plus pertinent.

Alors comment comptez-vous adresser cet "ensemble dynamique" dans votre périmètre d'intervention ? 
Ce n'est pas aisé, j'en conviens, et ce n'est pas non plus mono-solution comme le serait la réponse à une équation.

L'approche "test and learn" des entrepreneurs pour développer ses capacités d'adaptation à l'instabilité croissance

Savez-vous que la recherche a démontré que les entrepreneurs développaient au fil du temps une capacité de compréhension et d'adaptation aux fluctuations de leur environnement, plus forte que la moyenne des collaborateurs ? 
Sous la pression de leur écosystème, comme les plantes dans les réseaux mycéliens, ils ajustent leurs moyens et leurs offres, combinant alliances et compétition. Dans mon dernier ouvrage "Réenchanter le travail, c'est possible ! (2018), j'utilisais le terme décalé de " tâtonnement artistique " pour décrire cette dynamique et la transposer dans l'entreprise quelque soit sa taille.  Un peu de lecture s'impose ;)

Cette approche " test and learn",  qui permet l'adaptation rapide à des contextes bouleversés et à la volatilité croissante, n'est finalement rien moins que le quotidien des entrepreneurs.
Je parle ici bien sûr du vécu des petites, moyennes entreprises et des Eti. L'augmentation de la taille génère souvent, une bureaucratisation qui alourdit dangereusement cette capacité d'adaptation.  Comportements politiques, dissonances entre finalités de l'entreprise et prises de pouvoir internes ou externes pour servir des intérêts particuliers, achèvent le tableau. Ce n'est bien sûr pas inéluctable !

Quelles solutions pour faire avancer concrètement ?

Si aller plus loin sur ce sujet challengeant de l'attractivité et fidélisation vous intéresse, je vous invite à découvrir comment personnellement : 

À thème aussi challengeant, des réflexions et réponses en co-construction s'imposent !


Au plaisir d'échanger avec vous!

Isabelle DEPREZ


Lire les commentaires (0)

Articles similaires


Soyez le premier à réagir

Ne sera pas publié

Envoyé !

Derniers articles

À la une

Les News de Mai

21 Mai 2024

Sommaire :
Université des Talents Féminins : un ensemble de solutions innovantes  Approches novatrices pour l'attractivité et la fidélisation  Une confére...

À la une

L'Université des talents féminins : le succès par le leadership des femmes !

28 Mar 2024

Qu'est-ce que l'Université des talents féminins ?
L'Université des talents féminins est  un puzzle de solutions innovantes s'adressant aux entreprises
et ré...

À la une

Etude de cas : une conférence pour booster l'entrepreneuriat féminin

06 Mar 2024

Contexte de notre client
Entreprendre, les femmes aussi - à la CCI de Bar le Duc
La CCI, la Ville et les élus de l'écosystème (mairesse, député, sénateur, Pr...

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.