+33 6 11 89 54 39

Experte en Transformation, Engagement & Performance

Le digital pour booster sa carrière au féminin

Femme

A l’occasion de la Journée de la Femme qui avait lieu le 8 mars, les événements n’ont pas manqué de célébrer tous les combats menés par le passé et ceux qui appellent encore à notre vigilance. Parmi eux, beaucoup abordent la question de la digitalisation, propice à booster sa carrière et à prendre part au nouveau monde. Et vous, où en êtes-vous avec le digital ?

S’inspirer des Millennials

Si avoir un site web est devenu incontournable, certaines hésitent encore à prendre la parole fréquemment sur les réseaux sociaux, voire à envisager de coder elles-mêmes plutôt que de faire appel à un développeur. Mais regardez du côté des Millennials, ces enfants du millénaire qui composent la génération Y. Parfois critiquée parce qu’elle est un peu sauvage tout en devenant le réceptacle de nos angoisses devant l’inconnu, cette génération a pourtant cette capacité inouïe à montrer aux autres tous les bienfaits du digital. Ceux qui en font partie ont grandi avec Internet, ils achètent, mangent, voyagent ou s’informent à l’aide des multiples applis chargées dans leur smartphone. En un clic ils peuvent détruire la réputation d’une personne ou la transformer en influenceur des temps modernes. Ils connaissent les codes de ce nouveau monde qui émerge, de ce système win-win fait sur mesure pour celles et ceux qui veulent y prendre part. Mais avons-nous d’autre choix que d’accueillir cette révolution ? Pas vraiment ! Nous sommes acculées à nous adapter, et très vite. Mais rassurez-vous, pas besoin d’aller sur le réseau social Snapchat pour autant ! Par contre, se former, s’informer et réagir n’est plus négociable…

Le digital, un tremplin pour faire carrière dans le monde 2.0

Dans le monde connecté, tout évolue à vitesse grand V. A tel point que plusieurs études annoncent que 60% des métiers en 2030 n’existent pas encore aujourd’hui. Pour anticiper ces nouvelles tendances, nous, les femmes, à n’importe quel âge, devons saisir les opportunités uniques qui permettent de déployer nos talents. Certaines peuvent envisager d’intégrer les nouveaux métiers issus de l’ère numérique, investis en majorité par les hommes. Afin de les aider, des réseaux se sont formés : Femme du Digital Ouest, Femmes du numérique, la Journée de la Femme Digitale, Cyberelle. Céline Lazorthes, une pionnière en la matière, a fondé la cagnotte en ligne Leetchi et témoigne dans un TedX : « Je veux encourager les femmes et les jeunes, leur montrer que c’est faisable». Il suffit parfois d’avoir une idée « disruptive » et le soutien d’une communauté pour se lancer dans un projet, créer un produit ou devenir entrepreneure. C’est d’ailleurs pour ces raisons que les femmes se lancent de plus en plus dans la création d’entreprise (même si on est encore loin de la parité). Tant mieux ! Mais attention. Même si on ne peut que saluer l’audace des startupeuses, n’oublions pas à quel point, après le « start », il importe de se développer. La question du « grow » ou de la pérennité des jeunes sociétés est à considérer avant de se lancer tête baissée. Que ce soit dans les métiers numériques ou non numériques, l’intelligence reste de mise.

Le digital incontournable aussi dans les métiers « traditionnels »

Quant à celles dont la profession est plus « traditionnelle » ou non numérique, elles ont tout intérêt à prendre elles aussi le train en marche. J’en fais bien sûr partie ! Investissement dans l’inbound marketing, processus d’automatisation à partir de mon site web, coaching online, formation en version Mooc ou vidéo, utilisation des réseaux sociaux etc. font partie de mon quotidien. Je me forme, voire m’auto-forme, fais de la veille sur les innovations susceptibles d’apporter de la valeur ajoutée à mon métier. Cette prise en compte du numérique dans son business model permet de créer des services complémentaires pour ses clients.

Et s’il s’agissait finalement de ce fameux esprit pionnier tant vanté par les médias pour les start-ups? Fait d’une intelligence de situation pragmatique revenant aux fondamentaux de l’économie. Celle qui s’appuie sur les désirs solvables des clients, une des clés majeures de la réussite entrepreneuriale … durable. Parce que, comme le disait Victor Hugo et cet autre auteur inconnu plein de bon sens: « Osez, le progrès est à ce prix ! » mais « Qui ne mesure, guère ne dure. »

 

Dans ce contexte en pleine mutation, il ne tient qu’à nous, les femmes, de maîtriser les nouveaux usages, de devenir des rôles modèles à l’aise avec le digital. Le numérique a en effet un énorme avantage : il permet de dire au revoir aux barrières et aux croyances limitantes !

L’enjeu pour faire bouger les lignes durablement ? Rester conscientes et vigilantes devant les opportunités prometteuses mais parfois volatiles de ce monde virtuel.

 

Isabelle Deprez


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.