Pour réussir vos transformations !

Comment être certaine de réussir son malheur professionnel !


131 vues

« Je viens de restituer les clés de mon bureau. Avec deux directeurs pour un seul poste, il fallait bien qu’ils fassent un choix .En pleine fusion, ils ont opté pour le plus compétent, c’est logique. Et surprise…c’est un homme. Je comprends leurs raisons, j’ai donc signé la rupture de mon contrat, et ai laissé la place à mon successeur aussi vite que possible. »


Toute ressemblance avec des faits récents ou des personnes de votre entourage serait totalement fortuite … l’année 2024 est celle du Bonheur avec un grand B, qu’on se le dise !

Le bonheur au centre des publications

Philosophes, sociologues et scientifiques  de toutes disciplines explorent depuis  longtemps le thème du bonheur. Depuis quelques années, nous assistons à une  véritable explosion de ce questionnement existentiel. 3500 publications scientifiques ont « bonheur »pour mot clé. Le sujet agite toutes les communautés.

N’en pouvant plus de telles injonctions collectives à être heureux, et parce que je n’ai que trop entendu les propos ci-dessus, j’ai décidé d’apporter également mon point de vue .

J’ai donc travaillé à identifier les comportements qui feraient -qu’à coup sûr- vous réussissiez- en tant que femme manageure - à faire votre malheur professionnel.

Ma réflexion se veut  pragmatique et orientée résultats. Je suis experte es influence  et stratège de la relation, je n’ai donc droit ni à l’improvisation, encore moins à l’échec !

Alors, en 4 comportements clés, je vous propose chère amie, de faire votre malheur professionnel avec un grand M !!

reussir-malheur-professionnel-femme

Conseil  N°1 : Négligez  vos valeurs clés

Le premier comportement que je vous recommande afin de réussir votre challenge est de négliger vos aspirations. Evitez de clarifier vos valeurs essentielles, ce qui fait sens dans votre vie privée et professionnelle. Refusez la prise de recul .

Traitez vos motivations profondes par le mépris. Si néanmoins vous sentez que les mots « réussite », « reconnaissance », « travail passionnant », désir de plus « d’autonomie», « équilibre de vie »  ont un écho chez vous, replongez-vous immédiatement dans vos activités. Ce qui est quantifiable, qui produit des résultats, au moins c’est du solide. L’important est d’ignorer en toute circonstance votre combinaison personnelle, celle du coffre qui contient vos motivations.

Connaître ses motivations, pour quoi faire ?

Conseil N°2 : Refusez toute stratégie

Le second comportement que je vous conseille  est de bannir de votre langage et de vos pensées les mots stratégie ou même tactique.

Tout comme il vous parait  inutile de bâtir des prévisions dans des environnements incertains, renoncez à une approche stratégique de votre vie. A  quoi bon ? Les variables sont nombreuses et modéliser est ardu.

Alors oubliez la stratégie ! 

  • « Bâtir des scénarios de carrière ? Vous n’y pensez pas, trop d’aléas». 
  • « Réagir tactiquement en cas d’imprévu ? Pas le temps …». 
  • « Identifier les acteurs clés en interne et peser sur les choix stratégiques. Que dites-vous, user d’influence ? Jouer « politique » ?

Analyse de l’environnement, veille, acteurs clés, influence, tactique, scénarios, stratégie…un vocabulaire à proscrire. Toutes les études en témoignent, le Bonheur est dans l’Instant…et parfois  dans le regard que l’on porte sur la vie, alors chaussez les bonnes lunettes !

Conseil N° 3 : Refusez les invitations, fuyez les réseaux et surtout soyez autosuffisante

En tant que manageure, vous avez la chance d’être au  carrefour  de relations toujours agréables et non conflictuelles. En interne vous travaillez en parfaite harmonie avec vos collègues. En externe, vos échanges avec vos clients sont depuis quelques mois un bonheur que vous ne voudriez en  aucun cas laisser à d’autres. Les relations avec les fournisseurs  sont totalement sereines.

Votre fonction n’est pas du tout exposée, vous êtes peut-être déjà membre du Comité de Direction et éclairait avec constance et sérénité les décisions du Dg dans un environnement totalement stable et prévisible.

  • Dans un climat aussi paisible, conforter vos réseaux relationnels est une perte de temps.
  • Développer vos compétences relationnelles, votre visibilité sont  un investissement inutile.  Que pourriez-vous bien faire  dans les clubs professionnels ou les déjeuners d’experts ? Votre image pourrait s’en trouver valorisée, vous pourriez être « repérée » et risquer ainsi de compromettre votre chance d’être définitivement malheureuse professionnellement.
  • Adhérer à l’association professionnelle représentative de votre métier,  et être informée et formée, avoir la chance de suivre les évolutions de votre métier, improbable !
  • Rejoindre un club de femmes cadres au fait des mouvements dans votre secteur, l’association des anciens de votre école,  quelle idée !

Soyez constante et refusez toute aide et toute expertise qui viendrait renforcer vos actions.

Conseil N° 4: Attendez d’avoir toutes les informations avant d’agir

Les manageures ont la chance d’avoir des prédispositions pour le 4ème comportement.
Anticiper les éventuels freins ou refus, à partir d’hypothèses sur les compétences et la légitimité des uns et des autres. Puis construire toutes les raisons qui pourraient  faire que la demande serait irrecevable.

Pour réussir votre objectif Malheur, j’insiste pour que vous cultiviez ces prédispositions !

  • Avant d'avancer d'un pas, de formuler une demande d’augmentation, de promotion, avant de vous présenter pour un projet ambitieux, attendez d'avoir une vision complète et détaillée de vos résultats, performances, évaluations, reconnaissances par les tiers, rapports exhaustif sur les douze dernières années, à minima.
  • Faites fi des conseils  vous incitant à agir. Les succès à portée de main, ceux qui redonneraient du peps  et de la confiance en soi, sont une perte  de temps.
  • Vous remettre en cause professionnellement, vous projeter dans l’incertitude, oser demander ou  imaginer créer ou reprendre une entreprise, rêver … sont des variables qui parasitent  l’équation.

Tant que l’environnement est mouvant, je vous déconseille clairement d’oser, et encore moins de rêver.

Vous avez encore un doute vos chances de succès, le malheur professionnel vous semble encore inatteignable ?

Alors, relisez attentivement mes conseils, et si le Bonheur vous apparait malgré tout la seule issue possible, bravo !
Vous avez échoué à tous les tests, et pour une fois, cela va vous porter durablement bonheur.


Isabelle Deprez

 

universite-talents-feminins-isabelle-deprez

En savoir plus:

Paul Watzlawick, Faites vous-même votre malheur, Seuil, Points Humour, 2009

Paul Watzlawick, Comment réussir à échouer, Seuil, 1991.

« Vivre heureux »-Psychologie du bonheur –Christophe André-Psychiatre –Editions Odile Jacob


Lire les commentaires (0)

Articles similaires


Soyez le premier à réagir

Ne sera pas publié

Envoyé !

Derniers articles

À la une

Formation : Déjouer les stéréotypes

24 Mai 2024

Un e-learning pour déjouer les stéréotypes F-H

Parce que vous nous sollicitez très souvent sur la thématique des stéréotypes de genre, nous  bâtissons actu...

À la une

Comment sensibiliser à l'égalité professionnelle et à la mixité hommes-femmes en entreprise

07 Mai 2024

Sensibiliser à la mixité est crucial
La sensibilisation à la mixité et à l'égalité professionnelle n'est pas juste une question de justice sociale ; elle es...

À la une

Entretien avec Isabelle Deprez, fondatrice et dirigeante d’Isabelle Deprez Solutions

04 Déc 2023

 
Entretien avec Isabelle Deprez, fondatrice et dirigeante d’Isabelle Deprez Solutions. Elle est également conférencière et coach renommée. Spécialisée dans...

Catégories

Création et référencement du site par Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.