Pour en finir VRAIMENT avec le DESENGAGEMENT en entreprise !

Les 7 talents des leaders efficaces


451 vues

Découvrons ensemble l'importance fondamentale de la maîtrise de soi et du discernement comme fondations d'un leadership efficace des autres.

Mais tout d'abord : qu'est le leadership et comment vous est-il possible de le développer ?

Qu'est-ce que le leadership ?

Nous confondons souvent le fait de diriger avec le leadership. En effet, avoir un titre hiérarchique ou un statut ne garantit pas d'être un leader efficace.

Nous allons voir comment il vous est possible d'oeuvrer dans cette direction.
 

leadership-diriger

Leadership: de quoi doit parle-t-on exactement ?

Le leadership peut se résumer en quelques mots bien choisis, comme ceux que nous propose Christophe Viehbacher.

« Le leadership est une force qui encourage les participants d’un voyage

à passer de l’état de passager à celui d’acteur d’une aventure ». 

Christophe Viehbacher

En d'autres termes, le leadership est l'art d'inspirer, de motiver et de mobiliser un groupe autour d'une vision commune, qui permet la mise en mouvement : le passage à l'action.

Dans un monde en constante évolution, il est crucial pour les leaders de tracer un chemin ouvrant vers de nouveaux possibles. Vos équipes et partenaires, attendent de vous cette capacité à les aider à se projeter.

En plus du décryptage de l'existant, il vous est donc "demandé" un plus. 

leader-de-soi-leader-des-autres-isabelle-deprez

C'est votre vision personnelle, transformatrice du présent en une perspective mobilisatrice, qui fera la différence.

Cette force d'entraînement ne peut exister sans avoir créé préalablement avec vos interlocuteurs, un socle de confiance.

Comment se construit la confiance accordée au leader ?

Cette confiance peut prendre deux formes différentes :

  • Une expérience commune construite dans la durée.
    La confiance est solide car elle est l'accumulation de preuves tangibles. Il s'agit d'un vécu partagé ou d'épreuves en commun où le leader a démontré sa fiabilité et la prédictibilité de son comportement. 
  • La confiance peut également être irrationnelle.
    Un leader peut entrer en résonance avec une représentation idéalisée. C'est le cas lorsqu'il fait écho à un mythe ou une figure historique. Il s'agit d'une attraction forte telle un halo dont la durée de vie sera celle de la longévité "du rêve".
    La chute pourra être particulièrement cruelle si l'écart se creuse...entre cet idéal et la réalité des actes de celui ou celle ayant endossé cet habit de lumière. 

La confiance est le ciment du leadership ;
sans elle,
l'édifice des ambitions communes s'effondre.

Isabelle Deprez

Leadership et gestion quotidienne : quelle complémentarité ?

Mais le leadership n'est pas non plus qu'une capacité à mobiliser par la vision.

Il est aussi question de gérer les affaires courantes dans votre périmètre de responsabilité. Qu'il s'agisse d'une mission qui s'additionne dans le cas de la direction d'une entreprise de petite taille, ou d'un talent de délégation à d'autres professionnels dans une entreprise de plus grand taille.

Il y a donc une dualité inhérente au leadership  particulièrement dans les PME ou lors de phases de croissance:

  • Jongler entre les responsabilités quotidiennes de gestion,
  • Et l'aspiration à être un leader qui inspire et motive, tout en consacrant plus de temps à la structuration de l'action collective et la réflexion/mobilisation vers le futur.


Poursuivons en détaillant ci-dessous les compétences incontournables afin de développer son leadership.

Etre un leader c'est s'appuyer sur 2 compétences-clés

Cette tension entre la gestion des affaires courantes et la mobilisation des compétences des autres, nécessite de la part de la femme ou l'homme "leader de la situation" un savoir-faire particulier.

Il s'agit de savoir investir son temps et ses talents dans 2 directions, tout en les régulant selon la phase de croissance de son entreprise : 

  • Talent de structuration 
  • Talent d'entraînement

Il est aussi un 3eme talent que je ne développerai pas ici, celui de la "parole mobilisatrice" qui pourrait faire l'objet d'un ouvrage à lui seul ;).

Talent de structuration :

La finalité est de s'attaquer à la complexité de la situation et des évolutions souhaitées en structurant l'action collective et le travail d'équipe.

Durant les phases de croissance, la délégation, création d'une team décisionnaire, Comex, et/ou groupes de travail est la voie qui évite le fonctionnement en mode " Commando"  et ses risques.
 

J'attire cependant votre attention sur l'écueil que représente aussi le clonage des profils dans cette team, tout comme la recherche d'optimisation permanente.
 

Cette quête de la performance (et des process souvent associée) se confronte à un monde qui n'est plus celui qui avait présidé à ce paradigme. Ces modèles mentaux des années 60/70 laissent la place à la flexibilité et la résilience, plus adaptés au contexte. La "robustesse" devient un impératif de survie pour l'entreprise comme pour le vivant.  Et c'est à contrario la non-optimisation qui permet d'y parvenir. "Quand on optimise, on fragilise. " nous rappelle à ce titre Olivier Hamant Chercheur Institut National Agriculture, Alimentation et Environnement INRAE Lyon. 

" Quand on optimise, on fragilise. " 

Olivier Hamant 

Le leadership est donc avant tout contextuel. Il doit s'ajuster aux conditions dans lesquelles il est susceptible de se déployer. 

Talent d'entraînement : les compétences de mobilisation d’autrui


Le talent d'entraînement relève d’un savoir-faire :

  • Dans le décryptage du contexte présent,
  • Associé à un talent dans l’analyse du futur et de ses opportunités,
  • Ainsi que d’une capacité à les retranscrire et à les communiquer avec talent.

Vous avez compris à la lecture de mes observations concernant la construction du " socle de confiance " que c'était un peu plus complexe que cela. Les mythes autour du leadership ont la vie dure...et il n'est pas rare que la confiance soit accordée sur des bases assez irrationnelles avec les risques que cela comporte.

Cette complexité est aussi celle de l'ajustement au contexte.

  • Nous venons d'évoquer l'impérieuse nécessité de la robustesse plutôt que tout miser sur l'optimisation.
  • Il est aussi question d'intégrer, dans cette analyse de la situation, les jeux politiques présents dans toute communauté humaine.
  • Sans oublier la culture "genrée" dans laquelle baigne encore trop souvent le terme de leadership. 
    S'ouvre alors cette question : "Une femme peut-elle, aujourd'hui, être reconnue pour son leadership, en France ? "

Le leadership a-t-il un sexe ?

Je suis souvent interrogée sur les éventuelles spécificités féminines du leadership.

Bien sûr il est impossible de résumer en 1 phrase ce qui fait qu'aujourd'hui nous nous posons encore des questions sur le " leadership féminin ". Mon expertise m'a amené à découvrir certains écarts de comportements liés à un bain culturel propre à chacun des sexes. Mais si nous zoomons spécifiquement sur la question au coeur de cet article, celle du leadership, voici le point saillant de mes recherches. Il y en a d'autres, mais concentrons-nous sur le plus important de tous. 

" Le leadership n'a pas de sexe mais trouve surtout sa légitimité

en fonction du contexte dans lequel il s'exerce. "

Isabelle Deprez

C'est pourquoi lorsque je conseille les entreprises, j'insiste sur la dimension systémique de l'action à mener.
Si les critères "de légitimité" et notamment ceux accordés aux femmes encadrantes, futures leaders, n'évoluent pas, le risque d'échec est majeur, avec les conséquences humaines que cela implique.

leadership-sexe-genre

Le leadership s'ajuste au contexte

Votre exercice du leadership doit également s'ajuster au contexte dans sa globalité, et parmi les éléments présents, il y a les attendus générationnels.

Les aspirations des nouvelles générations impactent les choix que vous devez opérer en termes de modalités d'entraînement.
Ces derniers valorisent très majoritairement la diversité, l'égalité F-H, des modes de management plus collaboratifs. Votre organisation pourrait souffrir d'un déficit d'attractivité si elle reste bloquée sur une vision figée et très traditionnelle du leadership.

Alors je ne cesserai de le répéter, le futur de votre entreprise est entre vos mains si vous êtes dirigeant.

" Le style de leadership que vous pratiquez façonne l'avenir de votre entreprise ! "

Isabelle Deprez

7 comportements pour être un bon leader

Posons d'emblée cette précision importante.  Que l'on soit homme ou femme, certains traits sont universels dans l'art du leadership.

J'accompagne en coaching ou formation  très régulièrement sur ce challenge qu'est le développement du leadership. Si vous m’interrogez sur les caractéristiques du leader ajusté à notre époque, voici résumé en 7 points ce que vous répondrais. Mais il y a un préalable.

La condition préalable :
Faire l'effort de comprendre le fonctionnement humain

Etre un bon leader, c'est d'abord avoir la volonté sincère de vouloir comprendre le fonctionnement humain.

A défaut, les 7 comportements décrits ci-dessous resteront des incantations.
Le développement de votre intelligence émotionnelle n'est donc pas...une option, le rappelle également Cécile Dejoux, professeur au Cnam.

" Plus le dirigeant développe ses compétences émotionnelles,
plus il développe ses capacités d’apprentissage".

Cécile Dejoux

Les 7 talents des leaders efficaces

7-talents-leader-efficace
  • Adoptez une mentalité de croissance personnelle et collective 
  • Stimulez vos collaborateurs
  • Saisissez les opportunités d'apprentissage
  • Soyez exemplaire 
  • Valorisez la diversité d'opinions
  • Instaurez une culture du feedback réciproque
  • Développez votre discernement 
  • Adoptez une mentalité de croissance personnelle et collective :
    Encouragez-vous et encouragez votre équipe à viser l'excellence, à fixer des objectifs ambitieux et à chercher constamment des moyens de s'améliorer.
  • Stimulez vos collaborateurs :
    Poussez votre équipe à sortir de sa zone de confort, à relever de nouveaux défis et à développer leurs compétences. Leur progression est votre réussite.
  • Saisissez les opportunités d'apprentissage :
    Soyez à l'affût des occasions d'apprendre, de vous confronter à de nouvelles situations et d'oser prendre des risques. Votre développement personnel pave la voie à votre leadership.
comment-devenir-leader-inspirant
  • Soyez exemplaire :
    Un leader doit incarner les valeurs et les attitudes qu'il souhaite voir dans son équipe. Votre manière d'agir sert de référence pour les autres.
  • Valorisez la diversité d'opinions :
    Face aux défis, une équipe aux perspectives variées est plus résiliente, et innovante. Encouragez l'expression de différents points de vue pour enrichir la prise de décision collective.
  • Instaurez une culture du feedback réciproque :
    Le dialogue est essentiel. Favoriser un environnement où chacun peut donner et recevoir des retours constructifs renforce la cohésion et l'amélioration continue.
  • Développez votre discernement :
    Tout commence par la connaissance et conscience de soi. Un leader doit d'abord être capable de se guider lui-même, de fixer ses propres objectifs et de suivre sa voie avec intégrité. 

    Et c'est pourquoi, je vous propose de réfléchir plus longuement à l'importance du discernement dans les lignes qui suivent.

L'importance cruciale du discernement dans le contexte actuel

Dans mon récent article « Les nouveaux leaders du changement » je développe quelques constats personnels sur les évolutions du leadership.
Mon expérience en entreprise, aux côtés de leaders mais aussi grâce à l’éclairage de multiples références académiques en sciences de gestion et neurosciences, guident mes propos.

J'y souligne l’avènement d’un nouveau leadership tourné vers le « commun » et la « spiritualité ». Les retours ont été très enthousiasmants, tout en suscitant des interrogations parfois. 
Le terme " spiritualité" a semble-t-il beaucoup questionné, tout comme le décalage parfois ressenti avec notre actualité particulièrement anxiogène. Alors voici quelques précisions. 

La spiritualité, késako ? 

Le terme spiritualité, que j’ai décrit en tant que processus de développement personnel, ne fait pas consensus. La confusion règne avec le terme "religion". Ce n'est bien sûr pas mon propos. Spiritualité n'est pas religion.

Le poids des représentations largement véhiculées dans la société ?

J'y évoque un leadership plus altruiste, dans un contexte exacerbé de tensions géopolitiques et guerres commerciales. Ce point de vue heurte des "représentations" largement véhiculées par les médias et les formations qui focalisent sur le « leadership de crise ». Non qu'il faille faire abstraction de notre réalité mais à vouloir porter l'accent exclusivement sur les risques, nous ne voyons plus les opportunités ;) A cela s'ajoute un autre risque, celui de générer collectivement des «prophéties auto-réalisatrices», par nos mimétismes comportementaux. 

Et cela me semble particulièrement important justement dans l’époque qui est la nôtre…

Je vous invite donc, en tant que leader ou aspirant aux responsabilités, à vous questionner régulièrement et faire focus sur les opportunités, à préserver votre ouverture à des points de vue différents, à garder des yeux neufs et un regard optimiste, gages d'une vision enthousiasmante pour vos équipes.

"Cultivez un discernement optimiste afin de mobiliser autour de vous
et de votre projet. "


Isabelle Deprez

Etre garant de soi quand on est un leader

Le soin de soi en tant que leader est également essentiel pour ne pas se perdre en route.
Sinon le risque est grand d’être victime du syndrome d’hubris ou de perdre sa capacité à mener ou conduire d’autres individus vers des objectifs communs. Donner le goût aux autres de nous suivre sur le long terme ne peut se faire qu’en étant un modèle d’équilibre.

Encore faut-il exercer son autorité avant tout sur soi-même !

« Tout pouvoir sans contrôle rend fou ».

Alain

En guise de conclusion, je vous propose maintenant de faire le point. 

 

C’est à vous !

Quels sont les incontournables sur lesquels vous devez encore travailler ?

 

Cette thématique " Leader de soi, leader des autres " fait l'objet d'une nouvelle conférence qu'il est possible de déployer dans votre organisation, comme elle vient de l'être à la SNCF.


Lire les commentaires (0)

Articles similaires


Soyez le premier à réagir

Ne sera pas publié

Envoyé !

Derniers articles

À la une

L'Université des talents féminins : le succès par le leadership des femmes !

28 Mar 2024

Qu'est-ce que l'Université des talents féminins ?

L'Université des talents féminins bâtit des programmes sur-mesure pour les entreprises et institutions dés...

Femmes : 7 conseils pour réussir votre vie professionnelle

10 Avr 2024

Aujourd'hui, j'aimerais aborder un sujet qui vous est cher, celui de l'accomplissement professionnel. En tant que femme cadre ou experte, vous avez un poten...

Masterclass : Négociation et promotion de soi

08 Avr 2024

De nombreux collaborateurs souhaitent réfléchir aux moyens de mieux piloter leur carrière professionnelle.
Faire des choix professionnels, saisir des opport...

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.