Ecoutez mon podcast ! 

Transformer le problème en solution

Les fêtes approchent. Vous êtes peut-être à bout de souffle à la fin de ce trimestre ? Peut-être n’arrivez-vous plus à prendre du recul face à tout ce qu’il faut boucler… Devant la montagne de choses à faire, il est normal de se sentir découragé(e) et de ne plus être très objectif. Pourtant, quelques outils suffisent parfois pour transformer les problèmes en solution. Voici les 5 astuces que je mets en place moi-même et qui me permettent d’harmoniser mes journées pour bien terminer l’année.

Pour ne pas se disperser

Quand la liste des choses à faire est longue, le risque est de vouloir faire tout en même temps, quitte à ne pas aller jusqu’au bout, à zapper, à se laisser envahir par ce qui vient à nous sans maîtrise. Rappelez-vous que la vie se compose de trois temps : celui dédié à l’incontournable (responsabilités familiales, choses du quotidien), celui réservé aux imprévus et enfin celui dans lequel on fait ce que l’on aime. Seul vous avez le pouvoir de bien répartir ces temps sur une journée. Surtout, ne supprimez ou ne négligez pas celui où vous activez le plaisir ! Il est votre moteur pour vous permettre de prendre du recul et vous donne ensuite le souffle et l’énergie nécessaires pour avancer..

Pour gérer les contraintes

Commencer sa journée par les contraintes permet d’inverser le processus nocif que l’instinct nous pousse à suivre : repousser le moment de s’y confronter. En vous y attelant en premier, dès que votre journée démarre, vous pourrez ensuite vous sentir plus léger et passer à autre chose plus facilement puisque ce qui vous attendra sera forcément plus plaisant. C’est du bon sens mais le rappeler permet de passer à l’action

Pour se concentrer sur ses objectifs

Quand on rencontre un problème, on a tendance à se focaliser dessus alors qu’il suffit d’inverser le processus. Les américains disent souvent : « What you focus on expands » – Ce sur quoi tu te focalises grandit. C’est un phénomène naturel que vous pouvez vous amuser à vérifier. Plus vous pensez à un problème, plus vous lui donnez de l’importance et y mettez de l’énergie. Si bien qu’il grossit ! Faites l’inverse : cultivez un état d’esprit positif, concentrez-vous sur vos objectifs et laissez de côté la peur. Vous verrez que ce sur quoi vous allez vous concentrer se matérialisera forcément à un moment donné. Dans la même idée, je vous invite à relire Transformer sa quête en joie.

Pour voir le problème comme une opportunité

En premier, il est bon de ne pas réagir à chaud. Jamais. Vous éviterez bien des erreurs en vous mettant en mode Pause. Décidez de changer votre regard et de voir le verre à moitié plein plutôt qu’à moitié vide. Adopter ce mode de pensée peut changer bien des choses dans votre vie. Retournez votre problème sous tous les angles, observez-le sous toutes les coutures. Et enfin, faites appel à votre mentor intérieur : demandez-lui ce qu’il ferait à votre place. Si vous n’avez pas de réponse, tournez-vous vers une personne ressource qui vous apportera un autre regard que le vôtre.

Pour lâcher prise

Et enfin, pour se laisser inspirer par le flux de la vie, décrochez de votre ordinateur, allez faire un tour, ou accordez-vous une bonne nuit de sommeil ! Laissez votre cerveau se reposer. Mais avant de dormir ou d’aller faire une activité de détente, posez une intention de départ en adoptant une attitude orientée vers le résultat : demandez-vous quels objectifs vous souhaitez atteindre, quels sont les avantages. Ne cherchez pas tout de suite la réponse. Laissez mûrir. Demain matin, vous verrez alors le problème sous un autre jour. Car Albert Einstein disait : « Un problème sans solution est un problème mal posé ».
 

Isabelle Deprez
Article rédigé en 2018 et toujours d'actualité


Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.